Le Sénégal passe à la 94ème place au classement mondial du CME (Conseil Mondial de l’Energie)

Le Sénégal chute de 3 places au classement mondiale du World Energy Council (WEC), une organisation accréditée par les Nations Unies dont le principal rôle est de promouvoir la fourniture et l’utilisation durable de l’énergie.

 

Ce classement se base sur différents paramètres, tels que :

la sécurité énergétique

l’équité sociale

l’impact environnemental

le poids politique, économique et sociétal

 

Le Sénégal occupe en 2012 la 94ème place, derrière le Niger, Ethiopie ou encore Zimbabwe.

La sécurité énergétique du Sénégal est compromise par le faible niveau du ratio de la production sur la demande totale en énergie (rapport entre l’offre et la demande). En outre, seulement 42% de la population a accès à l’électricité. A cela s’ajoute les prix élevés de carburant entrainant une baisse de performance au niveau global.

 

Sur le sujet de l’environnement, les performances sont très faibles en raison des fortes émissions de CO2 provenant de la production d’électricité – 90.8% des centrales sont en thermique -  et de la faible qualité de l’air et de l’eau. Globalement, le Sénégal enregistre de mauvaises performances dans l'atténuation de son impact environnemental par rapport aux pays ayant les mêmes niveaux d'intensité énergétique par habitant.

 

La performance contextuelle reste faible, mais assez constante alors que le pays continue de se débattre avec la plupart des indicateurs, notamment la stabilité politique, efficacité du gouvernement, la santé, l'éducation, la lutte contre la corruption, la primauté du droit, ainsi que la disponibilité du crédit et la stabilité macroéconomique.

Plus d’information sur le site du CME (lien vers http://www.worldenergy.org/)

 

Add comment


Security code
Refresh