Pub

L’énergie éolienne au Sénégal

 

Etat des lieux sur l’énergie du vent au Sénégal. Son historique, ses caractéristiques, ses applications et son potentiel de développement pour le futur.

 

 

 

Définition de l’énergie éolienne

 

L’énergie éolienne est l’énergie contenue dans le vent. L’air est une masse en mouvement, or tout objet en mouvement contient de l’énergie, appelée énergie cinétique. Le principe d’exploitation de l’énergie éolienne consiste à utiliser des machines transformant la vitesse du vent en effort mécanique. Cet effort mécanique est utilisé

  • soit directement pour produire un service (pompage, mouture, pilonnage)
  • soit transformé en électricité dans un alternateur

 

Les machines décrites ci-dessus sont toutes des éoliennes, celles servant à produire de l’électricité sont également appelées aérogénérateurs.

 

 

petite éolienne domestique à Madagascar

 

Histoire de l’éolien au Sénégal

 

Dans la seconde moitié du 20ème siècle, plusieurs expériences ont été menées au Sénégal avec l’énergie éolienne. Des éoliennes de pompage ont été installées dans de nombreux villages, principalement pour l’adduction d’eau aux populations (hydraulique villageoise). Certaines éoliennes de pompage ont aussi servi pour irriguer des champs et autres périmètres maraichers.

 

L’Argentine, grand producteur d’éolienne mécanique de pompage, fournit dans les années 1980 quelques dizaines d’éoliennes qui furent installées dans des villages du Sénégal. Malheureusement, faute d’entretien et de suivi, ces éoliennes tombèrent en panne les unes à la suite des autres à cause des tempêtes d’hivernage. On observe encore de nos jours de veilles éoliennes hors service dans certains villages, sur la route Dakar Saint-Louis.

 

Suite à cet échec, se montât le projet Alizés qui mit en place des installations d’adduction d’eau avec des éoliennes de pompage. Cette fois, la gestion des installations fut prise en compte avec la vente de l’eau pour financer la gestion des systèmes, l’entretien et la maintenance. Le projet Alizés démarra en 1990 en Mauritanie, puis lança ses opérations au Sénégal à partir de 1997. en 2013, les éoliennes de pompage Alizés de la région du fleuve Sénégal sont toujours en service.

 

 

eoliennes mécaniques du programme Alizes

 

Signalons également l’action du GIE Vent et Eau pour la Vie (VEV), à Thiès, qui, avec l’appui de LVIA, fabrique, installe et maintien des éoliennes de pompage et est toujours actif en 2013.

 

 

eolienne de pompage dans la région de Thiès du GIE VEV/LVIA

 

En parallèle des ces projets, des éoliennes électriques, ou aérogénérateurs, furent également installées dans divers endroits du pays. Ce fut principalement des éoliennes Aérowatt, (ensuite rebatisées Vergnet), qui furent mise en service pour l’électrification, la production de froid et le pompage électrique. L’ENSUT de Dakar (actuel ESP) possédait dans son enceinte, jusque dans la fin des années 1990, deux installations éoliennes Aérowatt fonctionnelles. D’autres éoliennes furent installées à Mboro, dans les régions de Saint Louis, Louga et Mbour.

 

 

aérogénérateur de l’ENSUT, Dakar, en 2006

 

Aujourd’hui, la société Eolsénégal, née d’un projet du CIFRES et de la Fondation pour la Nature et l’Homme, incubée à l’ESP de Dakar, fabrique localement des aérogénérateurs de 200W à 1500W sur la base des éoliennes Piggott . Eolsénégal assure également l’installation et la maintenance des éoliennes fabriquées localement, de même que la production de pièces de rechange pour garantir un service après vente rapide et bon marché.

 

Intérêts

 

L’énergie éolienne est une énergie totalement propre et gratuite. Son exploitation ne génère pas de pollution (bruit, fumées, CO2). Tout comme l’énergie solaire, elle permet d’amener de l’énergie dans des sites isolés, éloignés du réseau électrique existant et des voies de communication. Par rapport à l’énergie solaire, l’énergie éolienne présente l’avantage d’être présente 24h sur 24 et donc de pouvoir recharger les batteries la nuit.

Sur un bon site (vitesse moyenne du vent supérieure à 5 m/s), la quantité d’énergie produite est importante et permet d’avoir un prix de revient du kWh parmi les plus bas du marché (seul l’énergie hydroélectrique est moins chère). C’est d’autant plus vrai pour les grandes éoliennes raccordées au réseau qui produisent de l’énergie à un prix très compétitif, à moins de 50 Fcfa/kWh.

Une éolienne présente un intérêt associée à des panneaux solaires dans un système hybride pour assurer une production électrique plus régulière.

 

Les éoliennes mécaniques permettent, sans passer par l’électricité et donc en restant simples et faciles à réparer (technologie adaptée) de produire un effort mécanique utile pour certaines applications, la plus répandue étant le pompage d’eau à l’aide d’une pompe à piston.

 

Les éoliennes sont également des machines mécaniques robustes, fiables, simples à réparer avec un outillage courant (entretien automobile) et pouvant être facilement recyclées (elles rapportent même de l’argent en fin de vie avec la revente de l’acier et du cuivre).

 

Limites

 

L’énergie éolienne est une énergie plus variable et intermittente que l’énergie solaire car il peut y avoir plusieurs journées à suivre sans vent. Les éoliennes sont surtout intéressantes pour des puissances supérieures à 1000 W (1 kW), en dessous de ce seuil, elles ne sont pas la solution la plus économique. Plus l’éolienne est grande et plus le prix de revient au Watt est faible. C’est pourquoi les grandes éoliennes atteignent des puissances de plus en plus élevées (jusqu’à 5 MW et plus), pour bénéficier des économies d’échelle.

Sachez aussi qu’une éolienne demande une maintenance plus régulière que les panneaux solaires. Elle est soumise chaque année à des tempêtes très violentes, où le moindre dysfonctionnement (défaut de serrage, mauvais réglage de la régulation, rouille excessive, etc) peut avoir de lourdes conséquences.

 

 

Conclusion

 

L’énergie éolienne présente un grand intérêt au Sénégal, malgré des expériences passées parfois ratées. Le potentiel éolien du pays est favorable en plusieurs endroits. L’exploitation de cette énergie est une opportunité sur 3 volets :

  • dans de petits systèmes électriques autonomes, associés aux panneaux solaires (système hybride)
  • pour le pompage de l’eau (éolienne mécanique)
  • en grand éolien pour l’injection dans le réseau de la Sénélec

 

Les petites éoliennes peuvent être fabriquées localement pour créer de l’emploi et de la richesse dans le pays comme le démontre Eolsénégal.

 

 



Cannot Connect to Youtube Server
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir