Pub

 Cuisiner grâce à l’énergie du soleil 

  L’énergie du soleil est suffisamment puissante pour cuisiner tous les plats Africains. Propre, écologique et totalement gratuite, la cuisson à l’énergie solaire est parfaite pour lutter contre la déforestation ou soulager le budget “gaz” des familles sénégalaises. La cuisson solaire présente énormément d’avantages mais aussi quelques inconvénients dans son utilisation, qu’il faut connaitre.

 

 

Fonctionnement

 

Le principe de la cuisson solaire est très simple, la chaleur des rayons du soleil est utilisée pour cuire les aliments. Deux techniques différentes existent avec chacune des avantages et des inconvénients : la cuisson par effet de serre et la cuisson par concentration.

 

La cuisson par effet de serre est mise en oeuvre dans les fours solaires, elle consiste :

1 - à faire entrer les rayons solaires dans une caisse au moyen d’une vitre

2 - à transformer cette lumière en chaleur grâce à un corps noir

3 - à piéger la chaleur émise par le corps noir dans la caisse par une isolation et le vitrage

4 - à transmettre cette chaleur le mieux possible à la préparation culinaire

 

 

 

La cuisson par concentration consiste à concentrer sur une petite surface les rayons solaires collectés sur une grande surface. Les paraboles, demi cylindres et lentilles de Fresnel permettent de concentrer les rayons solaires.

 

 

vue en coupe d’une parabole solaire

 

Les fours solaires

 

Les fours solaires sont très simples à fabriquer au Sénégal, pas chers, et bien adaptés au climat. Pour faire un four solaire il faut des matériaux courants et bon marchés :

  • une caisse en bois
  • une vitre
  • une tole et de la peinture noire (pour faire l’absorbeur)
  • un matériau isolant (il en existe plein)
  • en option, un miroir ou du papier aluminium pour les reflecteurs

 

 

four solaire d’Abdoulaye Touré en plastique recyclé avec 2 réflecteurs

 

La marmite utilisée pour cuisiner doit être peinte en noir pour mieux transformer les rayons solaires en chaleur (principe du corps noir).

 

Un four solaire permet d’atteindre des températures de 80°C à 150°C, il ne peut pas frire les aliments. Les fours solaires sont bien adaptés pour les cuissons lentes car ils gardent à l’intérieur une température stable, même si un nuage passe. Cependant, de la chaleur (donc de l’énergie) est perdue à chaque fois que le four est ouvert, il n’est donc pas idéal pour les recettes qui demandent des interventions fréquentes.

 

 

 

Les fours solaires excellent dans la cuisson :

  • des sauces mijotées
  • des gateaux, biscuits
  • des aliments boullis : pommes de terre, riz, légumes
  • des soupes

 

Les prix des fours solaires s’échelonnent de 20 000 Fcfa à 60 000 Fcfa suivant la taille et la qualité des modèles (double vitrage, isolation, matériaux).

 

 

Les paraboles solaires

 

Les paraboles solaires sont plus complexes à fabriquer que les fours et aussi plus chères. Elles permettent cependant d’atteindre des températures très élevées pour faire frire des aliments, cuire des viandes, préparer des plats rapidement, etc. Certaines paraboles solaires de forte puissance permettent de faire fondre du métal à plus d’un millier de degré !

 

Le recipient utilisé pour cuisiner (marmite, casserole, poële) doit être peint en noir pour récupérer le maximum d’énergie des rayons solaires.

 

 

 

Un autre avantage des paraboles solaires : la marmite est très facile d’accès pour ajouter des ingrédients, remuer la préparation, etc.

 

Il faut par contre changer l‘orientation de la parabole toutes les 10 à 15 min pour qu’elle soit toujours face au soleil, sinon son efficacité diminue. C’est pourquoi les paraboles solaires sont souvent articulées sur 2 axes, un pour suivre le soleil d’est en ouest et un autre pour suivre le soleil de l’horizon au zénith.

 

 

cuisson du niankatan 100% solaire

 

L’énergie solaire est encore trop peu utilisée pour la cuisine au Sénégal, en comparaison des grands services qu’elle peut rendre :

  • protection des forêts
  • économies financières (un ménage sénégalais moyen dépense de 50 000 Fcfa à 100 000 Fcfa par an pour le combustible de cuisine)
  • protection de la santé (pas de fumée nocive comme avec le charbon)
  • bien adaptée à la cuisine sénégalaise (cuisson longue)

 

La cuisson solaire peut aussi être utilisée pour une partie seulement de la cuisine (fin de cuisson, préchauffage de l’eau) et économiser d’autant le gaz ou le charbon.

 



Cannot Connect to Youtube Server
 
 

 

Séchoir solaire

 

Le séchage est une excellente technique pour conserver les aliments plusieurs semaines, voire plusieurs mois. L’énergie du soleil peut servir à sécher les aliments de manière efficace et totalement gratuite, à l’aide d’un séchoir solaire.

 

Il faut éviter que les rayons solaires frappent directement les aliments car les UV dégradent leur qualité et leur couleur. Le séchoir solaire doit donc produire de l’air chaud avec le soleil pour sécher les aliments, mais sans les exposer directement aux rayons UV. Le séchage optimal intervient quand l’air chaud et sec (2) circule entre les aliments à sécher (3) en emportant l’humidité. L’air est mis naturellement en circulation car l’air chauffé dans le capteur (1), plus léger que l’air froid, monte tout seul et s’évacue en haut du séchoir.

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir