L’énergie éolienne au Sénégal

Etat des lieux sur l’énergie du vent au Sénégal. Son historique, ses caractéristiques, ses applications et son potentiel de développement pour le futur.

 Définition de l’énergie éolienne

 L’énergie éolienne est l’énergie contenue dans le vent. L’air est une masse en mouvement, or tout objet en mouvement contient de l’énergie, appelée énergie cinétique. Le principe d’exploitation de l’énergie éolienne consiste à utiliser des machines transformant la vitesse du vent en effort mécanique. Cet effort mécanique est utilisé

  • soit directement pour produire un service (pompage, mouture, pilonnage)
  • soit transformé en électricité dans un alternateur

Les machines décrites ci-dessus sont toutes des éoliennes, celles servant à produire de l’électricité sont également appelées aérogénérateurs.

petite éolienne domestique à Madagascar

 Histoire de l’éolien au Sénégal

Dans la seconde moitié du 20ème siècle, plusieurs expériences ont été menées au Sénégal avec l’énergie éolienne. Des éoliennes de pompage ont été installées dans de nombreux villages, principalement pour l’adduction d’eau aux populations (hydraulique villageoise). Certaines éoliennes de pompage ont aussi servi pour irriguer des champs et autres périmètres maraichers.

 L’Argentine, grand producteur d’éolienne mécanique de pompage, fournit dans les années 1980 quelques dizaines d’éoliennes qui furent installées dans des villages du Sénégal. Malheureusement, faute d’entretien et de suivi, ces éoliennes tombèrent en panne les unes à la suite des autres à cause des tempêtes d’hivernage. On observe encore de nos jours de veilles éoliennes hors service dans certains villages, sur la route Dakar Saint-Louis.

 Suite à cet échec, se montât le projet Alizés qui mit en place des installations d’adduction d’eau avec des éoliennes de pompage. Cette fois, la gestion des installations fut prise en compte avec la vente de l’eau pour financer la gestion des systèmes, l’entretien et la maintenance. Le projet Alizés démarra en 1990 en Mauritanie, puis lança ses opérations au Sénégal à partir de 1997. en 2013, les éoliennes de pompage Alizés de la région du fleuve Sénégal sont toujours en service.

 

eoliennes mécaniques du programme Alizes

 Signalons également l’action du GIE Vent et Eau pour la Vie (VEV), à Thiès, qui, avec l’appui de LVIA, fabrique, installe et maintien des éoliennes de pompage et est toujours actif en 2013.

eolienne de pompage dans la région de Thiès du GIE VEV/LVIA

En parallèle des ces projets, des éoliennes électriques, ou aérogénérateurs, furent également installées dans divers endroits du pays. Ce fut principalement des éoliennes Aérowatt, (ensuite rebatisées Vergnet), qui furent mise en service pour l’électrification, la production de froid et le pompage électrique. L’ENSUT de Dakar (actuel ESP) possédait dans son enceinte, jusque dans la fin des années 1990, deux installations éoliennes Aérowatt fonctionnelles. D’autres éoliennes furent installées à Mboro, dans les régions de Saint Louis, Louga et Mbour.